Back
Image Alt

Comment se passe la Location-accession ?

Avant de souscrire un crédit PSLA, c’est-à-dire au prêt social location-accession, il est important que vous vous interrogiez sur comment se passe la Location-accessoire. À cet effet, vous êtes invité à lire ce qui suit pour en savoir davantage sur le fonctionnement de la location-accession.

Fonctionnement de la location-accession

Le PSLA aide les ménages à faibles ressources à devenir propriétaire du bien qu’ils louent sans apport personnel. Cette accession se déroule en deux principales étapes à savoir la phase locative et la phase d’accession.

A lire en complément : Emprise au sol vs surface de plancher : comprendre les différences

Phase n° 1 : la location

La première phase du PSLA passe par la location du logement par le ou les accédants. Autrement dit, les accesseurs louent et habitent dans la maison qu’ils souhaitent acheter.

Pendant la première phase de la location-accession, les accédants restent locataires tout en payant normalement leur loyer et l’opérateur reste le propriétaire du bien immobilier. Le délai fixé pour la location sera inclus dans le contrat.

Lire également : Est-il possible de perdre de l'argent avec une SCPI ?

Ce délai passé, le locataire est tenu d’informer le bailleur de sa décision. Il s’agira de l’achat du logement ou de la levée de l’option PSLA. S’il opte pour la levée de l’option, il pourra continuer à loger dans la résidence en tant que locataire seulement sous autorisation du bailleur.

Phase n° 2 : l’accession

La phase 2 du processus de la location-accession intervient quand le locataire décide de lever l’option et d’acheter le bien immobilier qu’il occupe. Les conditions du prix d’achat du bien doivent être préalablement inscrites dans le contrat au début des opérations.

D’un autre côté, il est à noter que le prix d’achat du bien est réduit de 1 % du montant à payer par le locataire. Ceci pour chaque année d’occupation de la résidence durant la phase locative. Aussi, sachez que le montant total des indemnités mensuelles qui ont été versées par le locataire sera déduit du prix d’achat final du bien.

Les conditions d’accès à la location-accession

Comme il a été déjà mentionné, le PSLA est réservé aux ménages disposant de revenus modestes. Les plafonds de ces revenus qualifiés de modestes ont été définis et subissent des réévaluations chaque année.

Ces plafonds de revenus sont également fixés en fonction de la zone et du nombre de personnes formant le foyer.

Par ailleurs, la situation géographique du bien immobilier convoité par le ménage a également un impact sur le prix du loyer et d’achat du bien. En effet, les plafonds du prix des logements en phase locative et en phase d’accession sont fixés par zone et réévalués chaque année.

Si vous souhaitez donc acquérir votre bien immobilier via le PSLA, vous devez tenir compte de tous ces facteurs. La balle est désormais dans votre camp.

Les avantages de la location-accession

Passons maintenant à la partie qui mettra en avant les nombreux avantages de la location-accession. En optant pour ce dispositif, vous bénéficiez d’une véritable alternative à l’achat traditionnel tout en profitant d’avantages financiers considérables.

Le principal avantage réside dans le fait que vous avez la possibilité d’accéder progressivement à la propriété. Effectivement, durant une période déterminée appelée phase locative, vous êtes locataire de votre bien immobilier. Cette phase permet de constituer un apport personnel et de prendre vos marques dans votre futur foyer.

Au terme de cette période locative vient celle de l’accession où vous pouvez acquérir définitivement le logement. L’avantage est que pendant ces deux phases, les mensualités versées comprennent une part destinée au remboursement du prix du bien ainsi qu’une part relative aux charges liées à la copropriété ou encore aux frais d’entretien.

Un autre atout non négligeable est que lors de l’acquisition définitive du logement, vous pouvez bénéficier du prêt social location-accession (PSLA). Ce dernier présente des conditions plus favorables par rapport aux prêts classiques puisqu’il offre notamment des taux réduits et une exonération partielle des intérêts intercalaires.

Il faut souligner que grâce à ce dispositif particulièrement attractif sur le plan financier, certains ménages peuvent avoir accès à un logement qu’ils n’auraient pas pu acheter directement sur le marché immobilier classique en raison notamment des contraintes budgétaires liées aux prix élevés des biens immobiliers.

Il faut noter que la location-accession offre aussi une certaine sécurité juridique. Effectivement, dès la signature du contrat de réservation, vous bénéficiez d’une protection en tant qu’acquéreur puisque le promoteur immobilier ne peut pas vendre le bien à quelqu’un d’autre tant que votre demande n’a pas été examinée.

Comme vous pouvez le constater, opter pour la location-accession présente de nombreux avantages qui permettent aux ménages modestes d’accéder plus facilement à la propriété tout en bénéficiant de conditions financières attractives.

Les étapes pour devenir propriétaire en location-accession

Maintenant que nous avons abordé les avantages de la location-accession, il est temps d’examiner plus en détail les différentes étapes à suivre pour devenir propriétaire grâce à ce dispositif.

La première étape consiste à trouver un programme immobilier proposant des logements en location-accession. Il existe de nombreux promoteurs et organismes qui proposent ce type de biens dans différentes régions. Une recherche sur internet ou une visite auprès des agences immobilières vous permettra de prendre connaissance des offres disponibles.

Une fois que vous avez identifié un programme qui correspond à vos attentes, la deuxième étape consiste à contacter le promoteur ou l’organisme concerné. Vous devrez alors prendre rendez-vous afin d’obtenir toutes les informations nécessaires sur le projet, notamment sur les modalités financières et juridiques propres au dispositif de location-accession.

Suite à cette rencontre, si vous êtes toujours intéressé par le projet, vient la troisième étape : la signature du contrat préliminaire appelé « contrat de réservation ». Ce document officialise votre volonté d’acquérir le bien immobilier concerné et fixe notamment les conditions financières et temporaires propres à votre situation (montant du dépôt de garantie, durée estimée entre l’accès locatif et l’accession…).

Après avoir signé le contrat préliminaire, vient ensuite la quatrième étape : celle du financement. À cette occasion, il est judicieux de rencontrer votre banquier afin d’étudier ensemble les différents moyens permettant d’assurer le paiement des échéances liées au remboursement du prêt contracté lors de l’accession définitive.

Une fois le financement en place, vient la cinquième étape : celle de l’accès locatif. Pendant cette période, qui peut durer entre 1 et 5 ans selon les situations, vous serez locataire du logement tout en constituant progressivement votre apport personnel grâce aux mensualités versées.

La dernière étape est celle de l’accession définitive à la propriété. À l’issue de la période d’accès locatif, vous avez le choix d’acquérir définitivement le logement que vous occupiez jusque-là. C’est à ce moment-là que se déroule la signature de l’acte de vente chez un notaire.

Comme vous pouvez le constater, les différentes étapes pour devenir propriétaire en location-accession sont relativement simples et bien encadrées par des dispositifs juridiques spécifiques. Il faut prendre le temps nécessaire pour comprendre tous les aspects financiers et contractuels liés à cette formule avant de s’y engager.

La location-accession offre ainsi une véritable opportunité aux ménages souhaitant accéder à la propriété en douceur tout en bénéficiant d’avantages financiers attractifs. N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur ce dispositif si cela correspond à vos aspirations immobilières !