Back
Image Alt

Comment bien assurer son habitation ?

Une bonne assurance de son habitation garantit la sécurité optimale des biens (en cas de sinistres), de la famille et de la maison. Alors, comment procéder à mieux assurer son habitation ? Retrouvez les éléments de réponse à cette question au travers de cet article !

Assurance habitation : tamisez, car il y a certaines garanties inutiles

Dans un premier temps, une assurance habitation garantit la protection de votre logement. Non seulement ceci, elle inclut la responsabilité civile. Celle-ci couvre les membres du foyer, en cas de blessures. Dans le même temps, elle présente les garanties payantes. N’ignorez également pas la franchise, en d’autres termes, le montant qui restera à votre charge après votre indemnisation. Plus ce que vous cotisez est faible, plus la somme de la franchise grimpera

A lire également : L'importance de l'assurance propriétaire non occupant pour les investisseurs immobiliers

Assurance habitation : changez régulièrement de contrats

La fidélité en assurance ne se récompense pas. Les frais des anciens contrats s’accroîtront de 13 %. Tout en faisant jouer la concurrence, les assurés possédant un souscrit réaliseraient de belles économies. Sur les nouveaux contrats, les assureurs baissent les prix, dans le but de fidéliser la clientèle. Veillez à bien scruter les propositions.

Les montants varient du simple au double en fonction des établissements. Sur le web, vous retrouverez des comparateurs qui vous faciliteront les recherches. Ainsi, vous trouverez la proposition qui vous avantage selon vos besoins et votre profil.

A lire aussi : Tout savoir sur l’assurance crédit immobilier

Assurance habitation : réduisez la facture tout en sécurisant votre logement

Une prime se définit en fonction de la valeur des biens à assurer, du nombre de sinistrés déclarés durant les 3 dernières années, la ville de votre appartement, la surface, les équipements de sécurité, etc.

Une installation de système de protection (tout comme une alarme) baisse le coût de la prime parce qu’elle limite les risques de cambriolage.

Prenons le cas de cette installation dans un pavillon. Cette dernière réduit la facture de 20 % à 25 %. N’hésitez pas à communiquer tout changement qui intervient dans votre domicile, à votre assureur. N’oubliez aussi pas que le paiement de sa cotisation de façon annuelle, vous profitera plus (revient moins coûteux) que de le faire de façon mensuelle.

Assurance habitation : en cas de sinistres, ayez les bons réflexes

« Réagissez vite en cas de problèmes ». En règle générale, vous n’avez que 5 jours pour déclarer les dégâts des eaux, les incendies à votre assureur. En termes des cambriolages, vous avez 2 jours et 10 jours pour une catastrophe naturelle déclarée par le ministère. De ce fait, vous devez veiller à respecter ces délais de déclaration en cas de sinistres.

Assurance habitation : bien évaluer la valeur de son logement pour être correctement indemnisé

Bien évaluer la valeur de son logement pour être correctement indemnisé. Pour que votre assureur vous indemnise en cas de sinistre, pensez à bien estimer la valeur de votre bien immobilier. Un expert doit se rendre sur place pour évaluer les dommages subis.

Aussi, pensez à inclure dans l’estimation tous les biens qui se trouvent dans le logement : meubles, électroménagers et appareils high-tech. Effectivement, en cas de vol ou d’incendie, par exemple, ces objets peuvent représenter une part importante du préjudice subi.

Pour réaliser cette estimation précise et détaillée du contenu du logement ainsi que celle des équipements installés (chauffage centralisé…), il peut être utile d’établir un inventaire complet avec leur date d’achat et leur valeur résiduelle. Cela permettra également aux professionnels mandatés par l’assureur ou à vous-même si cela s’avère nécessaire lorsqu’un cambriolage a eu lieu sans effraction constatée par les forces publiques.

Assurance habitation : les avantages de souscrire à une assurance multirisques habitation

L’assurance multirisques habitation (MRH) est une garantie complète qui couvre l’ensemble des risques liés à votre habitat. Elle présente de nombreux avantages pour les propriétaires ainsi que pour les locataires.

D’une part, cette assurance permet d’avoir une protection optimale contre tous types de sinistres tels que les incendies, les dégâts des eaux ou encore les cambriolages. En cas de survenance d’un événement dommageable, vous bénéficiez d’une réactivité accrue et avez la possibilité d’être indemnisé rapidement. Grâce à la souscription à une MRH, vous êtes certain de ne pas perdre tout ce que vous avez investi dans votre logement en cas de coup dur.

D’autre part, cette assurance offre aussi un avantage non négligeable : celui de la simplicité administrative. Vous n’aurez qu’à gérer un seul et unique contrat plutôt que plusieurs assurances individuelles pour chaque risque encouru. Avec une MRH, il est plus facile d’avoir une vue globale sur son patrimoine immobilier assuré.

Dernière caractéristique intéressante : avec l’assurance multirisques habitation, vous pouvez personnaliser votre contrat selon vos besoins spécifiques et choisir des options supplémentaires comme par exemple le bris de glace ou la responsabilité civile vie privée.

Souscrire à une assurance multirisques habitation serait avantageux afin d’être protégé face aux divers incidents pouvant intervenir chez soi. Les assurés seront rassurés en sachant leur maison convenablement protégée en cas de dommage.

Assurance habitation : les exclusions de garantie à connaître pour éviter les mauvaises surprises

Vous devez connaître les exclusions de garantie liées à l’assurance multirisques habitation. Effectivement, même si cette assurance offre une protection complète contre la plupart des risques, certains événements ne seront pas pris en charge par votre assureur.

Il faut savoir que les dommages causés intentionnellement ou résultant d’une faute grave ne sont généralement pas couverts. Certains types d’accidents comme les tremblements de terre ou les inondations peuvent faire l’objet d’exclusions spécifiques dans le contrat MRH standard.

Vous devez vérifier attentivement les conditions du contrat concernant la responsabilité civile et notamment sa portée géographique ainsi que celle des personnes assurées. Effectivement, si vous êtes responsable d’un sinistre chez un tiers qui se trouve hors des limites territoriales définies dans votre police d’assurance ou que c’est une personne non prévue au contrat qui a causé le dommage, alors vous pourriez ne pas être couvert.

D’autres exclusions courantes incluent les perturbations dues aux phénomènes naturels tels qu’une tempête tropicale ou un ouragan, ainsi que la guerre et ses conséquences directement liées telles qu’un acte terroriste. Les biens professionnels stockés à domicile peuvent aussi faire l’objet d’exclusion selon certains contrats.

Sur ce point crucial, avant toute souscription à une assurance multirisques habitation, soyez bien sûr de connaître toutes les exclusions et limitations du contrat. Si nécessaire, n’hésitez pas à consulter votre assureur ou un expert pour vous aider à comprendre les termes du contrat et ainsi éviter toute mauvaise surprise.

Assurance habitation : comment choisir la franchise la plus adaptée à sa situation ?

Le choix de la franchise est l’une des étapes les plus importantes lors de la souscription à une assurance habitation. La franchise correspond au montant des dommages que vous devez payer avant que votre assureur ne prenne en charge le reste. Autrement dit, c’est le seuil d’intervention de l’assurance.

La franchise peut être fixe ou proportionnelle et peut varier selon les garanties proposées dans votre contrat MRH. En général, les franchises fixes sont moins chères mais peuvent entraîner des frais élevés si vous subissez un sinistre important. Les franchises proportionnelles sont quant à elles calculées en pourcentage du montant total des dommages et sont souvent plus adaptées aux sinistres importants.

Pour choisir la bonne franchise, il faut prendre en compte plusieurs critères tels que vos besoins réels de couverture ainsi que votre capacité financière à supporter une part du coût d’un éventuel sinistre.

Si vous possédez une maison plutôt ancienne avec peu de valeur ajoutée, optez pour une franchise supérieure qui sera moins chère sur le long terme. Si, au contraire, votre logement est neuf ou possède beaucoup d’équipements et d’objets précieux tels qu’une piscine ou un piano, par exemple, choisissez plutôt une franchise inférieure afin de limiter vos coûts personnels en cas de sinistre.

N’hésitez pas aussi à comparer différentes offres d’assurance habitation qui correspondent à vos besoins spécifiques et demandez conseil auprès d’un courtier si besoin afin de trouver la meilleure offre possible adaptée à votre budget tout en bénéficiant d’une couverture optimale.