Back
Image Alt

Quel type de location immobilière ?

Le domaine de l’immobilier ne cesse de montrer sa qualité de valeur refuge. En préférant acheter pour investir, un particulier peut se construire un patrimoine perpétuel, prédire l’avenir et anticiper un complément de revenus pour la retraite. Ainsi, lorsqu’on achète un bien pour le louer, chaque type de bail présente ses spécificités et ses règles. Quel type de location immobilière choisir alors ?

Location meublée ou location vide : quelle location choisir ?

Optez pour une location « nue » ou sans meuble, c’est opté pour une location de longue durée. En effet, un bail de location meublée se renouvelle tous les ans, alors qu’un bail vide se renouvelle tous les 3 ans. Le changement de locataire est alors moins important dans le cas d’une location vide, ce qui est parfait pour les investisseurs qui sont à la quête de stabilité. En effet, le changement de location implique d’effectuer des visites, des états des lieux, etc.

Lire également : Gérer efficacement un différend locatif avec son propriétaire : conseils pratiques et démarches à suivre

Quant à la location meublée, elle demande un investissement initial plus important. En effet, le propriétaire doit obligatoirement installer dans l’appartement les vaisselles et ustensiles de cuisine, luminaires, literie, etc. De plus, la location meublée, d’un point de vue fiscal, raporte d’avantage. Elle correspond alors aux bailleurs et aux locataires mobiles à la recherche d’un rendement dopé. Il est également important de noter que la location meublée ne fonctionne pas partout. Elle est plutôt envisageable dans les grandes villes ou les métropoles, où se trouvent plusieurs jeunes diplômés, des étudiants, etc. La location vide quant à elle, correspond aux profils de ceux qui veulent s’installer dans la durée comme les familles, les couples, etc.

Les deux et trois pièces présentent plus de stabilité

Avec un prix d’achat faible, un studio présente une bonne rentabilité brute. Louer un appartement de type T2 ou T3 offre plus de stabilité. Peu de travaux de remise en état, une rotation insuffisante du locataire et les grandes espaces intéressent le plus souvent les couples et les familles. Cela permet de réduire les risques d’impayés et d’assurer plus de confort et de stabilité et moins de détérioration. Aussi, pendant la revente, les grandes superficies trouvent facilement de preneurs.

Lire également : Comment action logement peut vous aider à trouver le logement de vos rêves

Dans les cités étudiants et métropoles : optez pour les studios

Le premier avantage de choisir de louer à des étudiants se trouve dans les avantages fiscaux. En effet, cela vous permettra de bénéficier, en tant que loueur meublé, des régimes micro-BIC et réels. Ainsi, en portant votre choix d’investir dans une résidence étudiante, vous bénéficiez du dispositif Censi-Bouvard : réduction d’impôt de 11% du montant total de l’investissement, déduction des intérêts d’emprunt et des frais réels, etc.

Location saisonnière ou location à l’année : quel choix faire ?

La location saisonnière est une option très intéressante pour les propriétaires qui cherchent à rentabiliser leur bien immobilier. Elle consiste à louer son logement pour des courtes durées, généralement quelques semaines ou mois pendant la haute saison touristique.

Ce type de location nécessite une grande disponibilité du propriétaire et une gestion rigoureuse car il faut s’occuper de l’accueil des locataires, du ménage et du changement régulier des draps et serviettes. Il faut aussi se conformer aux normes légales en vigueur concernant notamment l’enregistrement auprès de la mairie.

D’un autre côté, la location à l’année offre plus de stabilité pour le propriétaire. Ce type de location permet d’avoir un revenu fixe tous les mois sans avoir besoin de gérer continuellement le bien immobilier.

En revanche, le choix entre ces deux types de location dépend aussi beaucoup du marché local. Dans certaines zones fortement touristiques, par exemple, la location saisonnière peut être très profitable, tandis que dans d’autres zones moins attractives, cette option ne sera pas rentable.

Pensez à bien étudier attentivement toutes les options possibles avant de prendre une décision finale afin d’en tirer un maximum de profit sur le long terme.

Investir dans l’immobilier locatif : quelle rentabilité pour chaque type de location ?

Investir dans l’immobilier locatif peut être une stratégie rentable pour diversifier son portefeuille d’investissement et générer un revenu passif. La rentabilité de chaque type de location varie considérablement.

La location saisonnière permet souvent des tarifs plus élevés que la location à long terme, en particulier dans les zones touristiques populaires. Les propriétaires peuvent généralement facturer des frais supplémentaires tels que le nettoyage ou les services publics aux locataires. Pensez bien à noter que la demande fluctue selon les saisons et qu’il est possible d’obtenir des loyers supérieurs avec une clientèle plutôt aisée.

La location classique non-meublée (vide) est souvent considérée comme moins lucrative mais reste plus stable car il y a généralement moins de rotation entre les locataires : on privilégiera cette dernière si vous êtes plutôt dans une perspective d’un placement immobilier sur le long terme. Avant tout choix définitif, il est primordial d’analyser les spécificités du marché immobilier local et de se faire accompagner par un professionnel afin de prendre la meilleure décision pour votre investissement.