Back
Image Alt

Travaux LMNP : comment déterminer la durée de l’amortissement ?

Ces dernières années, l’investissement en immobilier est de plus en plus courant et le statut Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) est le plus privilégié, car il représente des revenus considérables. En LMNP, le loueur a la possibilité d’utiliser l’amortissement (immobilier ou mobilier) pour réduire le montant des dépenses liées aux travaux déductibles et aux impôts. En effet, la déduction du montant des dépenses dépend du prix et de la nature du logement en location meublée à amortir et de sa durée d’amortissement. Généralement, peu importe la durée, l’amortissement est un processus comptable qui vous offre la possibilité de compenser la perte progressive de valeur de votre logement en location meublée au fil des années. Vous voulez savoir comment déterminer la durée de l’amortissement dans les travaux déductibles en LMNP ? Cet article peut vous être utile. 

Investissement immobilier : avantages du statut en LMNP

Sur https://www.decla.fr/travaux-lmnp/, vous pouvez en savoir davantage sur les travaux déductibles en LMNP et les charges amortissables. Cependant, avant de comprendre l’amortissement des travaux déductibles en LMNP, s’informer sur le statut à choisir est fortement recommandé. Dans le secteur d’activité en LMNP, le loueur doit choisir un régime fiscal qui définira son statut : régime réel ou régime micro-BIC. Chaque régime fiscal peut offrir des avantages sur les revenus. 

Lire également : Matmut Assurances : la protection adaptée pour votre déménagement

Avec micro-BIC, vous pouvez bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% sur la déclaration des loyers et des revenus locatifs. De ce fait, seulement 50% de vos recettes locatives sont soumises aux impôts sur le revenu locatif. Si l’investissement est une location meublée de tourisme, l’abattement forfaitaire sur la déclaration les loyers et des revenus locatifs sera fixé à 71%. Donc, 29% des recettes locatives seront soumises aux taux d’impôts sur le revenu locatif.

En ce qui concerne le régime réel, il vous permet de bénéficier de l’amortissement que vous pourrez déduire sur vos revenus et vos loyers. En régime réel, l’amortissement d’un bien immobilier ou mobilier désigne généralement sa dépréciation comptable. Par ailleurs, la perte de valeur chaque année d’un logement meublé est causée par son utilisation et l’usure au fil des années. En matière de location meublée non professionnelle en régime réel, l’amortissement peut se présenter en trois catégories :

A découvrir également : Quels sont les services proposés par une agence immobilière à Nice ?

  • Amortissements du bien immobilier ;
  • Amortissements du mobilier (meubles) ;
  • Amortissements des travaux de rénovation. 

Par ailleurs, le régime réel permet également de déduire des charges et des frais liés à la location meublée du logement.

Calcul de la durée de l’amortissement pour les travaux à déduire en LMNP 

La location de bien meublé non professionnel vous permet donc d’amortir le montant des dépenses liées aux travaux à déduire. En matière de location de bien meublé, le calcul de la durée de l’amortissement pour les travaux s’effectue toujours de manière linéaire, par année et par composant. 

Amortir les travaux avec ce mécanisme comptable est parfaitement faisable s’ils ont été effectués dans votre bien meublé en location après votre début d’activité en LMNP. En cas de réhabilitation, les travaux peuvent être amortis avant le début de votre activité, voire juste après l’achat du bien. 

Par contre, sachez que l’amortissement en LMNP ne s’applique qu’aux travaux qui requièrent un montant de dépenses supérieur à 600 €. De plus, le type des travaux peut grandement impacter la durée (définie par année) de l’amortissement. A titre d’exemple, s’il s’agit d’une maçonnerie et des parquets, la durée de l’amortissement en LMNP est d’environ 15 ans. En revanche, pour la cuisine, la plomberie, les peintures et les papiers peints, la durée de l’amortissement en LMNP de ces travaux est d’environ 10 ans.