Back
Image Alt
Quel montant emprunt immobilier

Quel montant pour un emprunt immobilier ?

Par moment, l’on ne dispose pas souvent d’un budget suffisant pour acquérir le bien de ses rêves. Il devient donc indispensable d’avoir recours à un emprunt immobilier afin d’acheter son bien. Toutefois, ce n’est pas toujours la somme de prêt escomptée qui est octroyée par les institutions financières. Plusieurs facteurs sont notamment à prendre en compte pour souscrire un crédit immobilier.

Votre capacité d’emprunt, votre apport personnel et votre profil emprunteur sont les points les plus déterminants du montant emprunt immobilier qui vous sera accordé. Ce guide présente les éléments essentiels à prendre en compte pour connaître le montant de l’emprunt immobilier.

A lire également : Devenir agent immobilier : parcours, compétences et carrière expliqués

Le montant emprunt immobilier selon la capacité d’emprunt de l’emprunteur

La capacité d’emprunt ou le taux d’endettement est le premier facteur à prendre en compte lorsque vous prévoyez de faire une souscription à un crédit immobilier. Cette donnée permet de savoir le montant maximal auquel l’on peut prétendre pour financer son achat immobilier.

La capacité d’emprunt immobilier correspond en d’autres termes, au montant maximum qu’un emprunteur peut supporter tout en disposant d’un reste à vivre suffisant. Les établissements financiers mettent un accent particulier sur le volet de la capacité d’emprunt.

A lire aussi : Comment déclarer la TVA pour une SCI ?

Généralement, le montant que ces organismes vous accordent pour un emprunt immobilier est le montant qui correspond à votre capacité d’emprunt. En principe, la capacité d’endettement n’excède pas 35 % de vos revenus. C’est une donnée incompressible, même si les institutions prennent en compte d’autres facteurs tels que le reste à vivre avant d’accorder un crédit immobilier.

Le montant emprunt immobilier en fonction de  l’apport personnel de l’emprunteur

Pour connaître le montant de l’emprunt immobilier auquel vous pouvez prétendre auprès d’une banque, vous pouvez tenir compte de votre apport personnel. L’apport personnel est le montant que vous possédez en votre propre compte pour financer votre achat immobilier.

Il peut provenir d’une épargne personnelle, de la revente d’un bien ou d’un prêt consenti auprès de vos proches. Généralement, les banques exigent un apport personnel à hauteur de 10 % de l’opération immobilière.

montant emprunt immobilier

À titre indicatif, si vous possédez un apport personnel de 20 000 euros, vous pouvez déjà estimer le montant emprunt immobilier qu’une banque peut vous accorder à 200 000 euros. Plus votre apport personnel est conséquent, plus vous aurez la facilité de négocier un taux d’intérêt à la baisse et ainsi, obtenir un meilleur crédit immobilier.

Le montant emprunt immobilier suivant le profil de l’emprunteur

Les banques tiennent également compte du profil de l’emprunteur avant d’accorder un crédit immobilier. Le montant emprunt immobilier dépendra donc de votre profil emprunteur. Le profil prend notamment en compte votre situation professionnelle et votre capacité d’épargne.

Les meilleurs profils sont ceux qui ont un revenu stable ou élevé, ceux qui ont un contrat à durée indéterminée (CDI) et ceux ayant des comptes sans découvert et sans charges excessives.

Il est donc important de soigner son profil emprunteur avant de demander un prêt immobilier auprès d’une structure financière. Montrez une bonne gestion financière aux établissements financiers pour obtenir facilement un crédit immobilier. Augmentez également votre capacité d’épargne pour disposer d’un apport personnel conséquent et ainsi, obtenir un crédit dans les meilleures conditions.

Le montant emprunt immobilier en fonction des frais annexes et des aides au crédit

Le montant emprunt immobilier dépend non seulement du taux d’emprunt, mais aussi des frais annexes que vous devez supporter à l’occasion du prêt. Ces frais incluent notamment les frais de dossier de la banque, les frais de garantie (hypothèque, caution, etc.), les frais de notaire, le coût de l’assurance prêt immobilier, les frais éventuels d’installation et le montant éventuel des travaux de rénovation.

Vous devez donc prendre en compte ces divers frais pour estimer le montant de l’emprunt immobilier auquel vous pouvez prétendre. Les éventuelles aides au crédit peuvent également affecter le montant de l’emprunt immobilier.

Elles constituent de véritables coups de pouce dans l’achat d’un bien immobilier. En clair, les aides au crédit peuvent changer le montant de l’emprunt immobilier. Entre autres, il est possible de bénéficier d’un PTZ (prêt à taux zéro) ou d’un prêt accordé par une collectivité locale ou un autre organisme public.

Le montant emprunt immobilier en fonction de la durée du crédit et des mensualités

Au-delà des frais annexes et des aides au crédit, la durée du crédit et le montant des mensualités ont aussi un impact significatif sur le montant de l’emprunt immobilier. Effectivement, plus la durée du prêt est longue, plus le coût total du crédit (intérêts compris) sera élevé.

Le choix de la durée de remboursement peut donc être délicat : une courte durée entraîne des mensualités plus élevées mais un coût total moins important ; à l’inverse, une longue durée implique des mensualités moins importantes mais, au final, un coût supérieur. Pensez bien à vos capacités financières tout en minimisant autant que possible le coût total du crédit.

Il est recommandé d’utiliser un simulateur en ligne pour avoir une idée précise du montant d’emprunt immobilier que vous pouvez obtenir en fonction de toutes ces variables (taux d’intérêt, frais annexes, aides au crédit…) avant même de contacter votre banque ou courtier. Sachez qu’il existe des outils permettant aussi d’estimer rapidement combien vous devrez rembourser chaque mois selon différentes options choisies (durées et taux).

Le montant emprunt immobilier en cas de recours à un co-emprunteur ou une caution solidaire

Le recours à un coemprunteur ou une caution solidaire peut aussi avoir un impact sur le montant de l’emprunt immobilier que vous pouvez obtenir.

Dans le cas d’un coemprunteur, il s’agit d’une personne qui emprunte avec vous et partage donc les mensualités ainsi que la dette. La présence d’un coemprunteur peut permettre aux banques de considérer votre dossier comme moins risqué et ainsi augmenter votre capacité d’emprunt en fonction du profil de cette personne (revenus, stabilité professionnelle…). Soyez conscients qu’en cas de défaillance dans le remboursement du crédit, chaque emprunteur est responsable à hauteur de sa quote-part. Le choix du coemprunteur doit donc être mûrement réfléchi.

La caution solidaire quant à elle est une personne physique ou morale qui se porte garante du paiement des mensualités en cas de difficultés financières jusqu’à ce que la totalité du prêt soit remboursée. Elle n’est pas obligatoirement propriétaire mais doit disposer des garanties nécessaires pour assurer la prise en charge des échéances impayées. Cette solution peut donner confiance aux banques et améliorer vos chances d’obtenir un crédit immobilier plus important.

Si cette option ne suffit pas pour convaincre les organismes bancaires, il existe encore quelques astuces pour maximiser votre capacité d’emprunt : allonger la durée du prêt, proposer un apport personnel significatif ou opter pour un bien moins cher que ce que vous aviez initialement prévu.