Back
Image Alt
déclarer la TVA pour une SCI

Comment déclarer la TVA pour une SCI ?

Nombreux sont les avantages qui découlent de la création d’une SCI. C’est une structure qui est ancrée dans la gestion des patrimoines immobiliers. Sachez qu’une Société Civile Immobilière peut être assujettie à la Taxe sur la Valeur ajoutée (TVA). Découvrez donc ici comment déclarer la TVA pour une SCI.

Déclarer la TVA pour une SCI : comment ?

Lorsque vous souhaitez déclarer la TVA de votre SCI, cela revient à dire que vous voudriez appliquer cette taxe sur tous vos loyers. De ce fait, face aux diverses dépenses de votre société, les frais de la TVA seront déduits. Si cette option offre un certain nombre d’avantages, elle reste un peu difficile. En effet, elle requiert la séparation de toutes les opérations effectuées sans et avec TVA.

A voir aussi : Accès anticipé au logement avant l'acte de vente : droits et limites

Toutefois, une meilleure analyse sur la rentabilité des biens est requise avant tout assujettissement. En réalité, pour déclarer la TVA pour une SCI, cette dernière doit en premier rédiger une demande de soumission à la TVA. Cette lettre sera envoyée au Service des Impôts des Entreprises (SIE).

Notez que votre courriel doit comporter le nom de la structure, son numéro SIRET et la fréquence de déclaration des TVA. Mentionnez aussi la date du début d’imposition à la TVA. Après l’envoi de votre courriel, vous pourrez déclarer la TVA de votre SCI sur le site internet du SIE.

A découvrir également : Achat mobil home en camping : conseils pour investir malin et rentable

TVA pour une SCI : taux et conditions ?

Il est appliqué à une Société Civile Immobilière assujettie à la Taxe sur la Valeur ajoutée (TVA), un taux de 20 %. Sachez que certaines conditions doivent être remplies avant qu’une SCI n’aille vers la soumission à la TVA. À la base, les SCI ne sont pas concernées par cette option. Ce sont elles même qui ont voulu y être soumises sous certaines conditions.

L’assujettissement à une TVA peut être fait par une SCI proposant une location mixte ou celle qui propose des espaces pour les activités purement agricoles. À cela s’ajoute la SCI qui dispose de biens immobiliers nus pour une utilisation professionnelle.

Cela dit, une Société Civile Immobilière qui met à disposition une location meublée pour un usage d’habitation est exonérée de la TVA. Aussi, si cette location est suivie d’au moins trois (3) de prestations para hôtelière, la SCI peut être assujettie à la TVA.

TVA pour une SCI : les avantages et éléments de calcul

déclarer la TVA pour une SCI

Vous trouverez de nombreux avantages fiscaux à opter pour la TVA pour votre SCI. L’un des premiers est la possibilité d’appliquer la Taxe sur la Valeur ajoutée sur les loyers de vos locataires. Ce faisant, votre propre TVA en ce qui concerne la SCI serait moindre.

Ainsi, vous bénéficiez de la TVA déductible face aux dépenses relatives aux travaux de rénovation, pour les honoraires (de l’avocat, du notaire, etc.). Sans oublier l’acquisition d’autres biens.

Le calcul de la TVA pour une SCI se fait en respectant certains paramètres. Ces derniers doivent être connus avant même de vous décider à déclarer la TVA de votre structure.

Vous aurez ainsi besoin du taux d’imposition (20 %) et de la base d’imposition indispensable à la détermination de la TVA collectée. Outre cela, vous avez la TVA déductible suivant les diverses procédures requises.

Pour déclarer la TVA pour une SCI, vous devez dans un premier temps adresser une lettre au Service des Impôts des Entreprises (SIE). Ensuite, vous pouvez effectuer la déclaration sur son site web.

Les erreurs à éviter lors de la déclaration de TVA pour une SCI

<img class='size-full wp-image-228 aligncenter' src='https://immo-cle.fr/wp-content/uploads/SCI-TVA-immeuble.jpg' alt='déclarer la TVA pour une SCI‘ width=’1920′ height=’1280’ />

Lorsque vous décidez de déclarer la TVA pour votre SCI, pensez aux conséquences néfastes sur votre structure. Voici quelques éléments à prendre en compte afin de les éviter.

La première erreur que vous pouvez commettre lorsque vous décidez de déclarer la TVA pour une SCI est celle du choix de l’imposition. Il y a deux régimes possibles : le régime réel simplifié d’imposition ou le régime réel normal d’imposition. Le choix du bon régime fiscal est donc crucial car cela affectera vos obligations fiscales et comptables.

D’autre part, ne pas prendre en compte les règles relatives aux factures peut aussi causer des problèmes lors de la déclaration de la TVA pour une SCI. Vous devez faire attention à bien établir des factures conformément à la législation en vigueur afin qu’elles soient acceptées par l’administration fiscale.

Un autre point important concerne les dates limites pour effectuer votre télédéclaration ainsi que celles portant sur vos paiements dus (mensuels ou trimestriels). Si ces dates sont manquantes, vous aurez droit à diverses pénalités financières.

Il faudrait aussi savoir correctement déterminer la TVA collectée et celle qui est déductible. Si les montants ne sont pas correctement calculés, vous pouvez avoir à régler des intérêts de retard ou des pénalités pour paiement tardif.

Pensez à bien différencier vos finances personnelles de celles de votre société immobilière.

Pour éviter ces erreurs fréquentes lorsque vous décidez de déclarer la TVA pour une SCI, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un expert-comptable spécialisé dans l’immobilier.

Les conséquences d’une mauvaise déclaration de TVA pour une SCI : amende, sanctions, etc

Si vous ne respectez pas toutes les règles en matière de déclaration de TVA pour une SCI, des conséquences graves peuvent se présenter. C’est pourquoi, pensez à bien connaître les sanctions qui peuvent être appliquées.

La première sanction que vous risquez si vous ne déclarez pas la TVA correctement est l’amende fiscale. Cette dernière peut s’élever jusqu’à 5 % du montant total des impôts dus et non payés. Il existe également des pénalités financières pour retard dans le paiement ou mauvaise télédéclaration.

Il peut y avoir d’autres conséquences plus importantes telles que l’obligation de payer un redressement fiscal sur plusieurs années avec la prise en compte des intérêts et majorations. Vous pouvez aussi perdre certains avantages fiscaux si votre situation n’est pas régularisée à temps.

Si votre cas est particulièrement grave, cela pourrait même conduire à un procès civil ou pénal devant les tribunaux compétents selon le niveau d’infraction commise par rapport aux dispositions légales relatives à la TVA immobilière applicable aux sociétés civiles immobilières (SCI).

Pensez à bien déclarer la TVA pour une SCI. Prenez le temps nécessaire afin de comprendre chaque étape liée au calcul et versement de cet impôt ainsi qu’aux obligations associées comme le paiement auprès du Trésor Public ou encore l’établissement exhaustif des factures conformément à la loi française.

Dans certains cas, faire appel à un expert-comptable spécialisé dans ce domaine sera bénéfique tant sur le plan financier que fiscal car il peut vous apporter des conseils pour éviter les erreurs tout en étant dans une optique de conformité aux obligations légales.

Déclarer la TVA pour une SCI nécessite une attention particulière et un suivi régulier afin d’éviter toutes les conséquences néfastes qui peuvent découler d’une mauvaise déclaration. Soyez vigilant sur chaque étape de cette démarche et n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste si nécessaire.