Back
Image Alt

Comment trouver un garant pour un logement ?

Entre crises sanitaire, économique et croissance démographique, la recherche d’appartement devient de plus en plus compétitive. Dans certaines régions, l’offre proposée est nettement inférieure à la demande. Dans ce contexte, de nombreux propriétaires de logement demandent aux candidats à la location de proposer un garant. Comment trouver un garant ? Mise au point dans cet article.

La solution la plus simple : le garant physique

La manière la plus simple de trouver un garant pour logement est de le chercher dans son entourage. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’un ami ou d’un employeur. La décision vous appartient. Ceci dit, assurez-vous que le garant soit en mesure de couvrir vos arrières en cas de défaillance. Idéalement, la personne qui se porte garant doit percevoir des revenus qui valent au moins le quadruple du loyer du logement convoité. Il est également recommandé de choisir un garant résidant en France et ayant une situation stable. Pour s’en assurer, le propriétaire peut demander d’inclure un certain nombre de pièces justificatives lors du dépôt des dossiers de candidature.

A lire aussi : Résolution efficace des problèmes de voisinage en location : Guide pratique

Lorsque le dossier est accepté, le locataire et le garant signent le bail locatif. Le garant remplit également un acte de cautionnement. Le contrat doit clairement définir les responsabilités des parties prenantes, la durée et la nature du cautionnement. En général, les bailleurs optent pour une caution solidaire. Il s’agit d’un type de cautionnement dans lequel le locataire et le garant peuvent être simultanément poursuivis en cas d’impayés.

Les dispositifs de garantie payants

Si la première option n’est pas envisageable dans votre cas, vous pouvez vous tourner vers un organisme payant. Les organismes payants jouent le même rôle qu’un garant physique à la différence qu’ils demandent une cotisation mensuelle. En cas d’impayés, l’organisme règle vos dettes auprès du propriétaire. Vous devrez ensuite rembourser votre garant selon les termes de votre contrat. Plusieurs sociétés proposent des services de garantie pour locataire. Les plus connues sont Garantme, Unkle et Cautioneo. Vous pouvez facilement trouver des comparateurs en ligne pour choisir le service de garant payant adapté à votre situation.

A découvrir également : Location meublée ou location vide : les avantages et inconvénients à connaître

La caution Visale

La garantie Visale est un dispositif mis en place par l’Etat pour faciliter l’accès au logement. En cas d’impayés, Action Logement se charge de régler les dettes du locataire. C’est un service gratuit. Il faut cependant noter que la garantie Visale est uniquement accordée aux jeunes de moins de 30 ans et aux personnes en situation précaire. Si vous remplissez les conditions d’éligibilité, vous pouvez demander la garantie Visale pour trouver gratuitement un garant.

La solution ultime : la caution bancaire

Si aucune des options précédentes ne vous convient, vous pouvez solliciter une caution bancaire. Il s’agit d’un service proposé par les banques pour aider les personnes à revenus faibles à accéder à la location. Pour cela, le locataire constitue une épargne sur un compte bloqué correspondant à un ou deux ans de loyer. En cas d’impayé, le propriétaire peut demander de débloquer le compte pour récupérer son dû. C’est un dispositif à utiliser en dernier recours. Il demande un investissement conséquent de la part du locataire. Pour contourner cette difficulté, pensez à constituer un dossier complet. Bonne chance !

La recherche de garant alternatif : amis, membres de la famille ou associations

Si vous ne pouvez pas fournir de garanties suffisantes ou si vous refusez de passer par une agence, il existe encore des solutions alternatives. Vous pouvez ainsi demander à un ami, un membre de la famille ou même rejoindre une association. Cette solution permet d’éviter les frais supplémentaires exigés par les agences et peut être plus avantageuse pour le locataire comme pour le garant.

Toutefois, avant d’envisager cette option, assurez-vous que votre proche est prêt à s’engager en tant que garant. Il doit être informé qu’il sera responsable du paiement du loyer et des charges impayées si jamais vous êtes dans l’impossibilité de procéder au règlement.

De même, avant de demander à vos amis ou membres de votre famille d’être vos garants auprès du propriétaire immobilier, vérifiez leur capacité financière. Effectivement, ils doivent disposer d’une situation financière stable afin que leur caution soit solide.

Si aucune personne dans votre entourage ne peut se porter garant pour vous et que toutes les autres options ont échoué, n’hésitez pas à contacter des associations qui peuvent offrir différents types d’aides aux personnes ayant des difficultés à trouver un logement et/ou un garant. Ces dernières peuvent vous proposer notamment des aides financières sous forme de prêts sans intérêts, mais aussi mettre en place divers dispositifs tels qu’un accompagnement social personnalisé visant à faciliter votre insertion professionnelle ou résidentielle.

Les critères à prendre en compte pour choisir le meilleur garant pour son logement

Trouver un garant pour son logement peut sembler difficile, mais il faut prendre certains critères en compte avant de faire son choix. Le meilleur garant doit notamment être capable d’assumer les responsabilités liées à la location du logement et avoir une situation financière stable.

Voici quelques critères à prendre en considération pour choisir le meilleur garant qui répondra aux exigences des propriétaires immobiliers :

Le statut professionnel du garant est un point crucial lorsqu’il s’agit de l’évaluer sur sa capacité à payer régulièrement les échéances locatives. Les propriétaires préfèrent généralement que leurs garants exercent une profession stable depuis plusieurs années.

La capacité financière du garant est aussi très importante, car cette dernière détermine sa solvabilité face aux paiements des loyers impayés ou charges diverses pendant toute la durée de votre bail. Il est donc primordial que le niveau de revenus soit suffisant pour assurer ces paiements.

Les organismes prêteurs effectuent souvent des enquêtes auprès des établissements bancaires ou autres institutions spécialisées dans ce domaine afin d’évaluer la solvabilité et les engagements pris par le potentiel cautionnaire.

Il arrive aussi fréquemment qu’un propriétaire immobilier demande au futur locataire de souscrire une enquête judiciaire auprès d’une agence spécialisée afin d’avoir accès à l’historique de paiement du futur garant.

Choisir un bon garant pour votre location n’est pas une tâche facile. Vous devriez être capable de trouver un garant qui répondra aux exigences des propriétaires immobiliers et diminuera ainsi les risques liés à l’insolvabilité ou à l’éventuel non-respect des obligations locatives.